Accueil > Réalisateurs > Joaquim Pinto

Joaquim Pinto

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Né à Porto, au Portugal, en 1957, Joaquim Pinto a débuté sa carrière comme ingénieur du son, en travaillant avec de nombreux cinéastes comme Manoel de Oliveira, Raul Ruiz et André Téchiné. Entre 1987 et 1996, il a produit plusieurs films, comme Souvenirs de la Maison Jaune et La Comédie de Dieu de João César Monteiro (1995).
Il a réalisé son premier long métrage, Uma Pedra no Bolso, en 1988, suivi de Onde Bate o Sol (1989), tous deux sélectionnés à la Berlinale. En 1992, il a signé Das Tripas Coração présenté en compétition internationale à Locarno, puis des documentaires comme Surfavela (1996) ou Rabo de Peixe (2003).
Il dirige une maison d’édition de musique et de littérature avec Nuno Leonel.

Sur Makna

Filmographie

  • O novo testamento de Jesus Cristo Segundo João (2013) Documentaire, 128 min. Coréalisé avec Nuno Leonel.
  • Porca miséria (2007) Court-métrage d’animation, 4 min. Coréalisé avec Nuno Leonel.
  • Sol menor (2007) Court-métrage, 7 min. Coréalisé avec Nuno Leonel.
  • Segurança maritima passado, presente e futuro (2006) Documentaire, 28 min. Coréalisé avec Nuno Leonel.
  • Rabo de peixe (2003) Documentaire, 55 min. Coréalisé avec Nuno Leonel.
  • Com cuspe e jeito se bota no cu do sujeito (1998) Documentaire, 27 min Coréalisé avec Nuno Leonel.
  • Moleque de rua (1997) Documentaire, 30 min. Coréalisé avec Nuno Leonel.
  • Surfavela (1996) Documentaire, 38 min. Coréalisé avec Nuno Leonel.
  • Para cá dos montes (1993) Court-métrage, 24 min.
  • Das tripas coração (1992) Long-métrage, 70 min.
  • Onde bate o sol (1989) Long-métrage, 88 min. Sélection Officielle Berlinale 1989.
  • Uma pedra no bolso (1988) Long-métrage, 91 min. Sélection Officielle Berlinale 1988.
Haut de page